S.O.S Destress !
13 mai 2020
Bienvenue en Irlande !
13 mai 2020

Dix jours chrono !

Julien Martel, vous êtes chef de projet IT chez ERYTECH, pouvez-vous nous présenter votre société ?

Julien Martel : Erytech est une société bio pharmaceutique en stade clinique qui développe des thérapies innovantes dans les formes rares de cancer et de maladies orphelines. Nous fabriquons des médicaments dont nous évaluons l’efficacité et la tolérance sur des populations de malades à qui ils seront destinés.

En stade clinique … ?

JM : Oui, ce sont les niveaux d’évaluation appelés phases, généralement gradués de I à III, ce dernier consistant à comparer l’efficacité du traitement par rapport au traitement standard. Il existe aussi après une phase IV qui correspond à des essais post AMM, l’autorisation de mise sur le marché.

Quelles étaient vos attentes avant d’entamer cette collaboration ?

JM : Depuis un an, Dynamics 365 FO était en place dans l’entreprise pour la partie finance. Pour autant, l’intégrateur initial ne répondait pas à nos attentes en termes de suivi et de flexibilité. Nous avons alors cherché une structure plus agile offrant un réel sur mesure qui répondrait au plus juste aux attentes de nos différents métiers. Une offre réellement personnalisée était donc notre tout premier critère.

Comment en êtes-vous arrivé à travailler avec FiveForty ?

JM : Nous avons d’abord fait un test avec la présence d’un consultant pendant dix jours en time boxing* dans nos locaux à Lyon. Le premier jour, une liste de sujets lui a été fourni avec un bilan de réalisation à l’issue de la décade. Dans les délais impartis, nous avons constaté qu’une réponse avait été apportée à chaque besoin. Soit directement par la bonne solution, soit par une estimation cohérente et performante de ce qu’il fallait entreprendre pour résoudre le point.

Au fond qu’est-ce qui a motivé vos choix ?

JM : La « période d’essai » imposée a été des plus convaincante. Elle a débloqué en dix jours des sujets qui traînaient chez nous depuis des mois et qui irritaient nos métiers.

Quel premier bilan pouvez-vous tirer de cette collaboration ?

JM : On a maintenant le partenaire de confiance sur lequel s’appuyer. Et au-delà du support « quick win » de nos débuts, nous leur confions maintenant des projets d’évolution et de déploiement. Nous avons en face de nos métiers des experts qui nous
permettent de construire un système répondant à nos exigences.

Qu’appréciez-vous le plus chez FiveForty ?

JM : La capacité à comprendre qui nous sommes, nos contraintes, notre rythme d’entreprise donc leur adaptabilité à cet environnement très mouvant.

“Nos métiers étaient irrités”

Selon vous, quels sont les points d’amélioration que vous pourriez envisager ?

JM : Régulièrement, tous les six mois environ nous faisons des bilans axés sur l’amélioration de notre relation. De même, nous communiquons rapidement lorsqu’un point ne nous convient pas. Que ce soit dans un sens ou dans l’autre. Difficile donc de répondre à cette question quand l’amélioration continue est un process déjà en place.

 

Si vous deviez recommander FiveForty que diriez-vous ?

JM : FiveForty sait écouter et s’adapter pour apporter de la valeur.

“Apporter la valeur où il faut”

Sur quoi inviteriez-vous à être vigilant ?

JM : S’assurer que les mentalités et les façons de travailler de l’entreprise sont compatibles. Dans notre cas, FiveForty est d’abord une bonne rencontre qui a évolué et qui me donne aujourd’hui le sentiment que l’on co-construit.

En quoi FiveForty est-il différent d’autres ESN ?

JM : Le service apporté par FiveForty est beaucoup plus personnalisé que toutes les ESN que j’ai pu connaître jusqu’à présent.

Trois mots pour les résumer ?

JM : Flexibilité, proximité, professionnalisme.

Sur une échelle de 1 à 5 quelle note donneriez-vous à votre relation ?

JM : Cinq !

(*) – Time Boxing : gestion d’un travail par blocs de temps