Bienvenue en Irlande !
13 mai 2020
S.O.S Destress !
13 mai 2020

Montée
en compétence
express

Caroline Kott, chef de projet Client Final chez Babilou donne quelques repères sur sa société et la gestion d’une problématique de ressources par FiveForty°

Caroline Kott : Présent dans toutes les régions avec 1900 structures, Babilou est leader des crèches d’entreprises en France. Nous intervenons aussi pour les collectivités, les écoles, les centres aérés et disposons de notre école de puériculture.

Quand et à quelle occasion s’est créée l’entreprise ?

CK : Babilou voit le jour en 2003 suite au constat d’un manque flagrant de solutions d’accueil pour les enfants de moins de trois ans. Alors même que la France est le pays d’Europe où le taux d’emploi des femmes et la dynamique des naissances sont parmi les plus élevés.

Quels besoins vous ont menés à FiveForty° ?

CK : Face à la charge de travail, nous avions un réel besoin d’expertise et de ressources supplémentaires. On était face à un manque aigu de fonctionnels. Nous émettions des demandes qui peinaient à être satisfaites. 

“Demandes répétées insatisfaites”

Comment êtes-vous arrivés jusqu’à eux ?

CK : Nous avons sollicités nos réseaux et de proche en proche nous sommes arrivés jusqu’à FiveForty°. Tout en connaissant leur approche et ayant déjà expérimenté les qualités de certains de leurs consultants.

Au fond, qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

CK : Bien sûr la compétence dans la mise en place de Dynamics sur le stream Finance, mais pas que. L’aspect humain, le relationnel et le caractère des consultants a été déterminant. J’ai déjà travaillé avec des personnes compétentes avec qui ça ne matchait pas du tout. Là, nous pouvons compter sur la disponibilité de la ressource à tout instant. 

Quel premier bilan pouvez-vous tirer de cette collaboration ?

CK : Pour moi c’est très satisfaisant. Je peux déléguer beaucoup quels que soient les interlocuteurs FiveForty°. Je n’ai pas à réexpliquer. J’ai été frappée aussi par la montée en compétence d’un consultant qui en deux jours dialoguait avec le métier quand après plusieurs semaines rien ne se passait avec son prédécesseur d’une autre ESN.

Qu’appréciez-vous le plus chez FiveForty ?

CK : Une parfaite connaissance de Dynamics 365 et cette double compétence, informatique et comptable. Ils donnent des astuces sur les modes opératoires métier. Ils sont capables de parler aussi bien à l’intégrateur, à l’IT et au métier. C’est appréciable quand dans un dialogue technique, vous n’avez ni pertes d’informations ni risques de distorsion. Les ressources de FiveForty° permettent de pallier le manque de bande passante des experts internes. Et puis le contact avec les utilisateurs finaux est parfait

Quels points d’amélioration voyez-vous ?

CK : Pour chercher la petite bête il faudrait comparer avec les méga structures type IBM. Mais ça n’aurait aucun sens vis-à-vis de l’agilité que la taille humaine de FiveForty° autorise. Et puis tout fonctionne avec les tests books et les modes opératoires proposés. 

“Ils sont capables de parler aussi bien
à l’intégrateur, à l’IT et au métier”

Si vous deviez recommander FiveForty que mettriez-vous en avant?

CK : Le niveau de connaissance des sujets et la disponibilité. Je n’entends jamais « on réglera ça plus tard », par exemple. La facilité de contact également. J’aime cette capacité de switcher d’un sujet à l’autre tout de suite. Le transfert de connaissance d’une ressource à l’autre, ce côté substituable est un vrai confort.

Sur quoi inviteriez-vous à être vigilant?

CK : Pas facile. Peut-être rester vigilant même quand tout va bien pour conserver un œil proactif, au cas où.

En quoi FiveForty est-il différent d’autres ESN ?

Parce ce que plus impliqué que les autres. Nous ressentons que nous ne sommes pas traités comme un numéro. Le respect est tangible, sincère. On sent qu’ils cherchent à bâtir une relation de confiance. Oui, avec eux il y a un respect ajouté dans l’intérêt de la réussite de leur client.

Trois mots pour les résumer ?

CK : Expertise, collaboration, disponibilité.

Si vous deviez noter de 1 à 5 votre relation ?

CK : Personnellement, j’irais jusqu’à racine carrée de 25.